Lettre de l’Ambassadeur à la communauté française

Port d’Espagne, février 2014

Cher compatriotes, résidents à Trinité et Tobago et en Barbade

En ce début 2014, je souhaite vous adresser tous mes vœux personnels et professionnels, afin que cette année vous apporte toutes les satisfactions que vous êtes en droit d’attendre.
Depuis mon arrivée, fin 2012, j’ai pu l’an dernier découvrir progressivement le cadre dans lequel vous évoluez, dans ces iles baignées de soleil de la Caraïbe. Dans toute votre diversité vous représentez la France, dans ces pays importants à l’échelle de la Caraïbe anglophone.

Les relations avec la France se développent, avec l’accent nouveau mis par les régions de Guadeloupe et Martinique, à approfondir leurs liens avec leurs voisins, et notamment Trinité et Tobago et La Barbade.
La visite du Président du Conseil Régional de Martinique en juin 2013, fut sans doute la plus spectaculaire, mais un nombre important d’échanges dans les domaines économiques, culturels, militaires, ont continué à se développer. Ils constituent une part croissante de l’activité de l’Ambassade.

Cette année 2014 sera marquée par deux évènements importants, pour la communauté française :

  • le 24 mai, un double scrutin sera ouvert à Port d’Espagne et à Bridgetown pour permettre aux Français inscrits sur la liste électorale consulaire (LEC) de participer aux élections européennes d’une part et à l’élection de vos représentants à une Assemblée des Français de l’étranger rénovée. Je vous donne rendez-vous lors des scrutins, en espérant que vous serez nombreux à accomplir votre devoir civique.
  • d’ici la fin de cette année, les services consulaires aux Français à Port d’Espagne subiront une rationalisation, suite à l’adaptation constante du réseau diplomatique et consulaire, et à la nécessité pour l’Etat de réduire ses dépenses.

La prochaine suppression de l’obligation des visas Schengen pour entrer en France pour les ressortissants Trinidadiens permettra la fermeture du guichet « visa », et, dans la foulée, le transfert du service des Français dans un poste voisin. Le Ministère des Affaires étrangères contraint à cette mesure, qui concerne dans un premier temps plus d’une douzaine de services consulaires, s’emploiera à réduire les inconvénients de ce transfert. Des modalités nouvelles de correspondances à distance devront être trouvées, en lien avec les services de l’Ambassade, qui restera bien présente à port d’Espagne, quoiqu’avec des moyens réduits.

Dans cette perspective, je vous engage à tirer partie de toutes les ressources du consulat, avant transfert, pour effectuer les démarches sur place, parfois en avance sur les délais et les échéances. Ainsi vous aurez la possibilité de mettre à jour vos données (inscription, transcription d’actes, etc.) et de faire proroger, ou renouveler les pièces d’identité, CNI et passeport. Votre contact : Mme Lisa Mc INTYRE lisa.mcintyre@diplomatie.gouv.fr

La répartition géographique des Français par îlots demeurera inchangée. Les Français peuvent à tout moment se rapprocher de leur chef d’îlot, lui même en contact permanent avec les personnes en charge de la sécurité à l’ambassade.

L’Ambassade de France à Port d’Espagne est installée ici depuis 1962, et elle y demeurera. L’adaptation des moyens n’est pas la première, elle concerne tous les moyens de l’état, et donc de nombreuses ambassades.

Notre présence culturelle doit également être ajustée en concentrant des moyens toujours plus comptés sur des pays moins bien dotés que Trinidad et Tobago et La Barbade. Mais l’essentiel est préservé. Ainsi l’Alliance Française de Port d’Espagne vient-elle d’accueillir son nouveau directeur qui s’appelle Jérémy Fabre. Je vous recommande de bien l’accueillir. L’Alliance Française de Bridgetown a également un nouveau directeur, Antoine Lombard.

L’Alliance Française reste l’autre vitrine de la France à Trinité et Tobago. Elle a besoin de votre soutien, de vos idées de votre participation.

Chers Français, chers compatriotes,

En espérant que cette nouvelle année donnera de nouvelles occasions de se rencontrer, je vous réitère tous mes vœux en vous souhaitant que votre séjour dans ces îles des caraïbes, quels qu’en soient la durée et les motifs, se poursuive dans les meilleures conditions, tout en maintenant des liens avec « la mère patrie »

Très cordialement.

Jacques Sturm

Dernière modification : 16/03/2015

Haut de page