ALERTE : ZIKA

Bien qu’aucun cas n’ait encore été signalé au 29 janvier, les autorités trinidadiennes s’attendent à l’arrivée imminente dans le pays du virus Zika, déjà présent dans la région. Compte tenu des grands rassemblements populaires du Carnaval, dès le 5 février, la propagation du Zika est susceptible d’être rapide et massive.

En cas de grossesse, l’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable. Il est donc recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse, d’envisager un report de leur séjour ou de consulter préalablement un médecin pour être informées sur les complications pouvant survenir lors d’une infection par le virus Zika.

Bien qu’aucun cas n’ait encore été signalé au 28 janvier, les autorités trinidadiennes s’attendent à l’arrivée imminente dans le pays du virus Zika, déjà présent dans la région. Compte tenu des grands rassemblements populaires du Carnaval, dès le 5 février, la propagation du Zika est susceptible d’être rapide et massive.

En cas de grossesse, l’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable. Il est donc recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse, d’envisager un report de leur séjour ou de consulter préalablement un médecin pour être informées sur les complications pouvant survenir lors d’une infection par le virus Zika.

Voir aussi le lien à la page de conseils aux voyageurs à Trinité-et-Tobago sur le site France Diplomatie.

Dernière modification : 01/02/2016

Haut de page